Leçon de survie n°1 : la raquette anti-moustiques

Publié le par La griotte


P1010764L'arme absolue.

Autant les moustiques ont développé de solides résistances aux produits chimiques, à la citronelle et autres subterfuges, autant ils n'ont pas encore trouvé la parade à la décharge électrique.

Ce n'est ni un moyen de prévention, ni LA solution à des jambes tranformées en piqure de moustique géante.

Cela ne remplace ni la moustiquaire imprégnée, ni le produit chimique que nous nous apliquons quotidiennement et consciencieusement sur la peau.

Malgré la technicité tennistique que sa pratique requière, cela ne remplace pas non plus les 30 minutes de marche rapide par jour.

Cette pratique barbare peut aussi révolter les âmes sensibles et autres fervents défenseurs de la cause animale. A ceux-là, je demanderai de ne pas lire les lignes qui suivent.

Ces premiers avertissements passés, nous pouvons entrer dans le vif du sujet.

Repérer un moustique, voire toute une colonie de femelles assoifées de sang.
Courir vers la raquette.
S'en saisir. L'empoigner fermement.
Regarder le moustique en face. Lui signifier que sa dernière heure est arrivée (oui, le procédé est peut être barbare mais nous tentons d'humaniser au maximum nos méthodes).
Tendre le bras et, dans un coup droit parfait (voir un smash, tout dépend de la position du susdit moustique), diriger le centre du tamis vers lui.

Dans une explosion d'étincelles bleues et un dernier râle, le moustique s'effondre.
Terrassé.

Qu'est-ce que c'est bon !!

A la maison c'est spectacle pyrotechnique et cris de joie sauvages tous les soirs !

Plus jamais sans notre raquette. 
Sans compter que son design très élégant et racé nous permet de l'emmener sans soucis aux petites sauteries de Monsieur l'Ambassadeur.
Un dernier argument en sa faveur : elle est écologique puisqu'elle se recharge sur le secteur ! Exit les piles.

Publié dans Au quotidien

Commenter cet article

www.killmoustik.com 15/09/2014 13:52


Je me retrouve à 200% dans votre présentation de la raquette anti moustique !


Quel bonheur et quelle satisfaction de pouvoir se venger sur les moustiques tigres une fois qu'ils sont dans notre chambre...


Par contre, pour tuer les mouches, c'est un peu plus délicat, elles volent beaucoup plus vite que les moustiques, vous y arrivez vous ?

marc 22/01/2010 11:41


Et toi qui demande a Antonin de ne pas avoir des envies de chasses!!!
Tu massacres les moustiques...


kilichi 19/01/2010 17:53


avec la saison "froide" puis la saison chaude tu vas pouvoir remiser ton engin et passer au ventilateur traditionnel qui vaut bien, lui aussi, un article
merci pour ton blog, très bien écrit et très fidèle à l'ambiance de Niamey que je connais très bien pour y avoir vécu et pour y retourner régulierement dans le quartier Riad - pharmacie 6ème forage
(adresse typique, non ?). Bonne continuation


Myriam 09/01/2010 19:07


jajajja, très drôle ce billet!
Merci c'est cool de prendre le temps de raconter tout ça. Bonne continuation au Niger!
Myriam 


La griotte 12/01/2010 15:25


;-) Je vais continuer à le prendre inch'allah !


cathy 05/01/2010 19:27


cet article mériterait d'être publié dans le guide de survie du voyageur.Il y a une dizaine d'années nous ne connaissions pas cette invention remarquable ;chasse sportive ,ludique et qui sera
particulièrement appréciée par deux nassaras en juillet prochain.Ils devraient pouvoir se présenter (après 3 semaines de pratique intensive) aux jeux olympiques (africains),bien sur si la
discipline est représentée


La griotte 06/01/2010 10:26


Ce serait bien que ces 2 nassaras en question s'entraînent un peu avant de venir histoire d'être au top dès le départ. C'est important !