En veilleuse

Publié le par La griotte

 

Fofo !

 

Plus d'un mois que nous sommes rentrés. Déjà ! J'ai relu le dernier article. Et, malheureusement, il me semble que la liste des points positifs ne se soit pas beaucoup allongée...

 

On dit que l'écriture est une thérapie, je vais donc la continuer cette liste, les chercher ces points positifs, ils doivent bien exister !

 

1. Numéro 1 et pas des moindres : le breton a chopé le virus ! Ce n'était pas forcément gagné, mais c'est fait ! ça augure des lendemains chantant et expatriant !

2. Notre chat nigérien a fait partie du charter retour. Et malgré une bonne grosse frayeur à la douane, il est passé.

3. Ohlàlà, mais qu'est-ce que ça va vite Internet !

4. Je retrouve France Inter.

5. Y'a plein de bonnes choses à manger partout, dis donc !

6. La mer c'est beau. Les ports bretons aussi.

7. Heu......

8. Je peux me pelotonner sous la couette en me couchant.... (sous deux couettes même, tellement on se les pèle)

9. Je ne transpire plus au moindre effort. (mais je grelotte en continu depuis 10 jours)

10. Mes voisins ne tapent pas au portail 75 fois par jour. (je ne les ai jamais vus d'ailleurs, et je n'ai plus de portail)

11. J'ai retrouvé les petites salles de théâtre parisiennes pas chères ! Ceci est un vrai point positif.

12. Je paie mon coca 12,75€ et ça c'est pas donné à tout le monde !

13. Finies les salutations sans fin ! Ici personne ne dit bonjour.

14. Ici, il y a des vrais professionnels. Par exemple, quand tu fais appel à un serrurier, ça coûte 1 000€. Ben ouai. C'est de la bonne came quoi ! Pas des africonneries à 3 francs 6 sous. Nan mais ho ! Ici c'est Paris ou bien ?

15. J'ai retrouvé un vrai boulot. On dirait que ce 15ème point ressemble, lui aussi, à un vrai point positif.

 

Voilà c'est fait. On ne pourra pas me reprocher de ne pas positiver !

 

Sinon, la vraie vérité, c'est que depuis qu'on est rentrés, ma flamme intérieure, celle qui me permet d'être passionnée, d'avoir envie de tout, celle qui entretient une curiosité sans fin, cette flamme faiblit. Elle se met en veilleuse au fil des jours. 

Elle attend son heure.

Elle attend cet instant magique, celui qui me fait vibrer. L'instant où, à peine passées les portes de l'avion, une bouffée d'air épicé, ensoleillé, lourd, moite ou désertique, brûlant, vivant, nous envahit les poumons, le coeur et le corps.

Elle attend ce jour prochain où une bouffée d'air la réanimera. Chez elle.

En Afrique.

 

Inch'Allah !


Publié dans Au quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Boubacar 11/01/2013 15:54


Bjr


Je suis Nigerien, et je suis tombé sur votre blog en surffant, et franchement je le trouve très interéssant. Je faisait une recherche sur le cout de la vie au Niger, mais j'ai passé environ 45mn
à vous lire.


Vous avez vraiment fait le tour!


Fofo et Kala ton ton!

aliss 03/02/2012 20:54


bonsoir je vis a niamey et je suis content de visiter ce blog. il est tres important merci.

ii-st3ve57-x 23/03/2011 23:59



Petit passage par hasard. Je te souhaite bonne nuit et bonne continuation pour ton blog.

Steve, http://actu-quizz-ferrari.com



konimin 18/08/2010 15:22



bon alors, la suite....



Georges Tanguy 07/06/2010 11:32



Nous arrivons du NIGER . Des amis ont monté le Gite LE SLOUGHI à Gorou Kirey sur la route de Say , Endroit paradisiaque à l'intérieur du village au bord du fleuve. 


Vos articles sont délicieux à consommer comme la cuisine du dit Sloughi et la touche d'humour est bien agréable dans ce monde de brute.


Surtout continuez


cordialement


kala han fo



La griotte 11/06/2010 15:36



Bonjour,


je connais aussi le Sloughi et avait promis aux proprio de faire un papier sur eux, mais entre temps nous sommes rentrés... le temps a filé et je n'ai pas tenu ma promesse.


Mais je promets de le faire bientôt, car si je n'ai pas dormi chez eux, j'y ai mangé et drôlement bien en plus !