Y'a TOUT à Malainville !

Publié le par La griotte


Nous avons passé quelques jours au Bénin à Malainville.

Malainville, ville frontière, ne recèle rien de particulier. Nous y avons accompagné notre femme de ménage, qui est un peu comme une amie maintenant, voir ses frères et sœur qu’elle n’avait pas vu depuis 6 ans.
Et nous en avons profité pour nous balader dans les environs.

Nous avons notamment été à Karimama… Une ville où l’on trouve tout selon nos conseillers. Oui, mais tout c’est une notion subjective !
Arrivés à Karimama nous avons effectivement remarqué une énorme antenne relais, des écoles à foison (luxembourgeois, allemands, italiens, et j’en passe : chacun y était allé de sa construction !), une mission sans missionnaire, un motel plus que miteux, une mairie fermée, des écoles, des écoles, quelques habitations entre les écoles et encore une école.

Nous y avons découvert le seul plat disponible
: « Ben y’a des macaronis, de la sauce mayonnaise, des oignons… Y’a tout quoi ! ». A l’énoncé de ce tout, nous avons frémi et n’avons eu de cesse que de déguster ce met typique. Finalement, on nous a servi un magnifique plat de spaghetti sauce mayonnaise - oignons crus - tomates.
Sous 40° c’est léger.

Ensuite, nous avons fait une petite balade de 20km sur des pistes peu entretenues complètement défoncées du parc du W. Nous y sommes rentrés par une entrée désaffectée et avons pu admirer un magnifique écureuil sauvage tout à fait exceptionnel, après que notre voiture tank ait failli s’enliser dans le lit d’une rivière.
Nous avons également pu admirer (de loin, sécurité oblige) deux beaux spécimens de baroudeurs hollandais s’abreuvant (de bière) au bord d’une piste. Ces deux aventuriers faisaient demi-tour pour cause de pistes impraticables.

Nous avons prudemment fait de même. Sommes repassés par Karimama, avons quitté à regret cette ville inoubliable et sommes rentrés à Malainville.

Mais trêve de blabla et place aux images.


Le passage de la frontière.

P1020380


P1020381


Quelques images du marché de Malainville. On y trouve tout !

P1020399


P1020398


P1020401-copie-1

Au premier plan, un cabu-cabu (taxi moto).

P1020423


Une ballade en pirogue.

Malainville n'est décidemment pas une ville touristique ! Nous avons réussi à louer une pirogue qui fleurait bon le poisson moyennement frais et notre guide nous a fait visiter une magnifique île sur laquelle il y avait une maison en construction et aucune zone d'ombre à 15h... Bonheur !


P1020415


P1020419


A l'autogare.
Le frère de notre amie charge son taxi brousse.

P1020422


Sur ce, kala a ton ton.


Publié dans Reportages photos

Commenter cet article

cathy 10/03/2010 21:18


la première photo" le passage de la frontière"est trèscolorée;elle me fait penser à l'exposition des peintures de paysages de BONNARD(vous aurez raison ,esprit tordu);les notes de couleur 
verte,fushia,violette ,orange rehaussent l'ensemble , donnent du caractère et une âme à ce tte situation;J'ADORE hé oui !!!!


La griotte 10/03/2010 22:01


Comment tu te la pètes !! mais t'as le droit, tu es le 200ème commentaire de ce blog.


François 10/03/2010 20:47



Superbes photos, dans le temps, ont était accueillis avec une inscription du type "le communisme notre voie, le marxisme léninisme notre guide". A mon avis, elle est repeinte, on ne pouvait pas
la rater. Il y avait aussi une petite ville sympa de l'autre coté de la frontière: Gaya. Y cultive t on toujours des fruits?



La griotte 10/03/2010 22:00


Nous n'avons pas vu l'inscription en effet ! sinon je ne l'aurai pas loupé ! Et oui Gaya est toujours là et les Tanjelo (oranges sucrées et juteuses) en sont les reines.


Le Breton 10/03/2010 20:09


Pas grand chose à faire à Malainville, mais comme partout au Niger, au Bénin et sûrement autre part, ce sont des villes qui se vivent. Très bon souvenir ! Cette photo de brochettes de poisson est
vraiment très appétissante, n'est-ce pas ?


La griotte 10/03/2010 21:59


Oulaalaa, la photo de brochettes que voilàààà !