Un week end à Niamey, première partie

Publié le par La griotte


Quelques photos et deux articles (celui ci étant le premier) pour illustrer un week end à Niamey.

C'est certainement une capitale de brousse (ben oui, comparé à Dakar ou Abidjan on n'y est pas, forcément !), mais elle a du charme.

Nous avons débuté notre week end par une balade à dos de chameaux dans les dunes comme de vrais touristes que nous sommes.

P1010221

Monter sur un chameau... rien de spécial en fait. Ca tangue, c'est un peu déséquilibrant au départ et à l'arrivée, mais pas de quoi en faire un fromage.
Le breton et moi étions donc tout à fait à l'aise.

P1010232

Les chameliers ont accepté de nous faire une démonstration de course (à ma demande je l'avoue... je sais je suis chi..te, mais c'est ce qui fait mon charme).
Moment très sympathique !

P1010235

Après cette jolie balade, nous avons pris l'apéro sur la dune en admirant le coucher du soleil...

P1010241

Le "fleuve" de sable que vous pouvez observer sur la photo ci-dessous est un kori.
En saison des pluies il se transforme en rivière infranchissable à certains endroits tant le courant est fort. Difficile à imaginer !

P1010243


Sur le chemin du retour nous avons rencontré des centaines de boeufs qui se rendaient au marché du samedi.
Je ne sais pas si on aperçoit quelque chose sur cette photo (la faute à la qualité que je dois énormément baisser pour pouvoir télécharger mes photos).

P1010244


P1010248


Nous avons fait halte dans un village pour laisser passer cette mer de viande environnée d'un nuage de poussière.
Et j'en ai profité pour improviser une danse avec les enfants qui, la première surprise passée, ont rapidement suivi le mouvement.
Un joyeux bordel bazar !

P1010257


Demain, la suite de notre week end avec les images d'un picnic au bord du fleuve dans les environs de Niamey.
Je suis certaine que vous attendez avec impatience les photos de notre glacière, de nos sandwichs et autres chips...
Je sais attiser l'impatience de mes lecteurs.

Kala a ton ton



Spéciale dédicace aux charmants nassara qui viennent faire du rodéo automobile sur LA dune de Niamey. L'écosystème, les riverains et moi même vous remercions chaleureusement pour cette contribution, plus que réussie, à la ruine d'un patrimoine !
S'ils lisent ces pages, ils se reconnaitront.

Publié dans Reportages photos

Commenter cet article

Galinette 23/12/2009 08:59



Quel dépaysement...
Je transfère à mon mari qui a grandi là-bas.



La griotte 23/12/2009 11:55


Ca me ferait plaisir d'avoir le point de vue d'un "ancien" de Niamey