Maradi et sa région illustrées

Publié le par La griotte


P1020222
Comme vous le savez déjà, j’ai récemment fait un saut à Maradi.
Maradi, située à 600 km à l’est de Niamey, est la 3ème ville la plus importante du pays et sa capitale économique (elle est située à la frontière avec le Nigéria).

Et comme promis précédemment, je souhaite vous proposer quelques photos de ce voyage.



Si la ville en elle même n’a pas de charme
, ville de passage, ville marchande ; la route (bien que très longue.. 12h à l’aller, et légèrement plus pour le retour…) et la brousse alentour valent le coup d’œil.

Sur la route, les paysages sont changeants : nous passons d’une brousse terne et aride, à une brousse parsemée d’oasis vert émeraude (champs d’oignons) et bordée de montagnes rougeâtres.
Un petit mot sur les routes tant que j’y suis. Le Niger est sillonné par quelques grandes langues de goudron (en plutôt bon état) qui constituent les axes principaux. Le reste n’est constitué que de pistes en latérite.
Les voyages sont donc plutôt monotones et linéaires, seulement ponctués par la traversée éclaire de quelques villages.
On y apprend à prendre son mal en patience et à apprécier le moindre changement dans le paysage !

Mais passons aux illustrations.

Les greniers à céréale m’ont fait penser aux petites boîtes rondes dans lesquelles les dents de lait sont conservées (ou pas). C’est la première image qui m’est venu à l’esprit (esprit tordu ?).
Vous aurez compris que les matériaux utilisés pour la construction témoignent de la position sociale de leurs propriétaires.

P1020257P1020249
















P1020263P1020256

















Les fameux oignons de Galmi
, ville délicatement parfumée.

P1020224P1020228

















Plus loin, je suis tombée sous le charme de Madarounfa, important village situé entre Maradi et la frontière avec le Nigéria. Pour y parvenir nous avons roulé 20km à travers les vestiges de ce qui devait être une immense forêt d’acacias et de baobabs, et nous sommes tombés nez à nez avec un lac ! Un véritable oasis dans ce pays sahélien.


P1020271


De la vraie ombre presque fraîche digne d'une forêt !

P1020304


Les gardiens de troupeau, Peuls, sont souvent "armés" de bâtons pouvant atteindre les 4 mètres de haut. Ils s'en servent pour faire tomber les fleurs d'acacias du haut des arbres, met fort apprécié de leur précieux bétail.

P1020311


Les Peuls arborent souvent des chapeaux de feutre. Dandys de la brousse.

P1020276


P1020278



Kala a ton ton !


Publié dans Reportages photos

Commenter cet article

Nicolas 06/03/2010 06:13


Bonjour,

Je viens de visiter votre blog que j'ai trouvé bien sympa.


Je suis graphiste freelance si ça vous tente vous pouvez venir découvrir ce que je fait


Il me fera plaisir de répondre à votre demande si vous êtes intéressé par mes services.


http://www.nicolaslizier.com/


Bonne continuation


Nicolas graphiste au Canada



cathy 03/03/2010 11:14


la dernière photo (bicyclette et zébu)m'a fait penser aux cartes postales humoristiques des bretonnes sur leur vélo (tu vois ce que je veux dire)transposé en Afrique ça donnerait ça.
Peut être pourrais-tu envisager de te reconvertir dans le reportage photo au sein d'une agence de voyages basée à Niamey (le breton prendrait activement part au développement du Niger en
partenariat avec la bretagne,à méditer!!!!!)