La circoncision, un rite de passage chez les Gourmantché

Publié le par La griotte


Lors de notre désormais célébre nuit en brousse, nous avons donc été tenus éveillés une partie de la nuit par des chants.

Chants que mon imagination fertile imaginaient rituels.

Bingo !

Les jeunes que nous avons entendus chanter cette nuit-là faisait partie d'un groupe de classe d'âge et allaient être circoncis. La circoncision dans beaucoup d'ethnies africaines est un rite de passage de l'enfance à l'âge adulte qui "attribue" un sexe à l'enfant. L'excision en est le pendant pour les jeunes filles.
Si l'excision est de moins en moins pratiquée, la circoncision reste très largement répandue. Elle est plus ou moins ritualisée selon que l'on se trouve dans une grande ville ou en brousse.

Mais tout d'abord, une réponse à la question que vous vous posez tous : mais qui sont les gourmantché ?
Source principale : le portail Persée

Les témoignages concernant cette ethnie ne remontent pas à plus de 200/300 ans. Selon la légende, Diabalompo, 1er roi gourmantché, descendu du ciel à l'époque où les pierres n'étaient pas encore solidifiées, pris forme sur un bloc de gré : il était vêtu de blanc et à ses côtés se tenait sa femme.
De nombreux rois lui succédérent dont Labidiebo, vainqueur de la terre entière, qui, à la recherche de nouveaux adversaires, décocha une flèche en direction du ciel. La flèche redescendit et l'atteint dans l'oeil, il mourut sur le coup.

Les Gourmantchés sont en grande majorité animistes.

Dans l'étude de M. Henri Menjaud datant de 1907, il décrit les habits et ornements des Gourmantché : tout ceci a énormément changé. Mais, il dit aussi ceci "les cases sont mal tenues et les villages d'une saleté repoussante".
Je ne sais pas qui est ce M. Menjaud, ni quelles étaient ses convictions, mais je ne peux que le rejoindre là-dessus.
J'ai déjà visité des villages dans ma jeune vie, mais jamais, jamais, je n'ai vu un village aussi sale. Ce n'est pas un jugement que j'émets ici, c'est une simple constatation. Qui j'espère ne m'attirera pas vos foudres.

Les origines de la circoncision chez les Gourmantché.
Les premiers Gourmantché n'étaient pas circoncis, c'est un dénommé Mariamma Mariamma qui aurait introduit cette coutume.
Lorsqu'il s'établit en pays gourmantché lui seul était circoncis, ses enfants refusant de s'y soumettre. La légende dit que l'un de ses enfants, Lotori, âgé de 17 ans, fut blessé au prépuce par un  rameau. Mariamma examina la blessure et résolut de se servir de ce prétexte pour circoncire son fils. Il fit transporter Lotori hors du village et fit construire un enclos en seccos pour le protéger du regard des femmes.
Sa guérison dura un mois et il dut attendre encore un mois avant de sortir de son isolement.
Lorsque Lotori rejoignit enfin le village et son épouse, cette dernière fut tellement satisfaite des prouesses de son mari, qu'elle alla le conter à toutes ses amies, sans penser que cela pouvait être le fruit d'une si longue abstinence. Bientôt, éclata la grève des femmes qui se refusèrent à leurs maris tant qu'ils ne seraient pas circoncis.
Le sexe est à l'origine de tout en ce bas monde !


Les jeunes circoncis en même temps font partie de la même classe d'âge (il y aurait des cérémonies tous les 2/3 ans). Ils sont isolés à l'écart du village , à l'abri d'un enclos en seccos, durant un mois et demi.
Je ne saurai malheureuisement vous dire en qui consiste leur initiation. Les villageois ne maîtrisaient pas le français et les 3 pères italiens n'avaient pas l'air d'apprécier particulièrement cette coutume !


Voici les photos de nos circoncis du jour qui sont venus se présenter à nous au petit matin et ont entamé une danse :


P1020181


P1020192


P1020184


P1020187



P1020197


Une petite pensée pour ces jeunes garçons qui n'ont pas du vivre les meilleurs moments de leur vie ! En espérant que leurs blessures cicatrisent correctement.

Kala a ton ton.

Publié dans Reportages photos

Commenter cet article

yvon 14/02/2010 22:06



L'organisation clanique  au Niger semble aussi complexe que celle des partis politiques en france ce qui n'est pas peu dire.



cathy 10/02/2010 12:08


Un instant né du Niger ,un de plus que tu n'oublieras pas  ...
Ton intuition féminine ne s'est pas trompée ,tu sentais qu'il devait se passer quelque chose d'important,pourtant personne ne t'avais prévenue.Nous avons vécu par ton intermédiaire ce passage
important pour ces jeunes garçons,quel âge ont-ils?
tes articles sont un vrai bonheur car tu vis cette aventure avec passion,garde la toute ta vie