Etat de siège ?

Publié le par La griotte



C'est un peu l'impression que cela donne malheureusement...

Voici le message diffusé sur France Diplomatie et en boucle sur RFI :

Au lendemain de l’enlèvement d’un ressortissant français au nord du Mali et en raison d’une nouvelle aggravation de la menace terroriste dans la région, le Ministère des Affaires étrangères et européennes demande instamment aux Français présents au Nord et à l’Est du Mali (régions du Kidal, de Gao et de Tombouctou) de quitter immédiatement la zone et de regagner sans délai la capitale, ainsi qu’à ceux qui envisageaient de s’y rendre de renoncer à leur déplacement. Cette recommandation vaut également pour le Niger, au nord d’une ligne reliant Ayorou, Tahoua, Gangara et N’Guimi.


A priori ce serait un peu la faute d'Al Qaïda, un peu la faute des touaregs, bref on ne sait pas trop, mais on est bloqués.

Mon ONG n'est pas alarmiste du tout. Ils n'en parlent même pas. Ce qui n'est pas forcément la meilleure attitude, j'en conviens...
Je ne suis donc pas dans le cas des personnes qui travaillent pour AREVA, la Commission Européenne, les Nations Unies, et j'en passe, qui sont maintenues dans un état de parano stress permanent !
Ils sortent faire leurs courses avec des Talkies Walkies, reçoivent des messages de sécurité les invitant à ne pas sortir de la ville, à prévenir de tout déplacement inhabituel, etc.
Ces personnes sont aussi "surveillées" par leurs gardiens qui notent heures d'entrée et de sortie, visiteurs, etc.

Et j'exagére à peine. Limite, pas du tout.

Mais c'est aussi vrai que le pays est dans une situation pour le moins inconfortable.
Un président qui se trouve bien là et ne veut plus partir, des menaces de l'Union européenne de couper les vivres à l'Etat (aide au développement suspendue depuis le 06 novembre), l'armée qui commencerait à gronder, le conflit  avec les touaregs, Al Qaïda au Mali...

Que ressent-on dans un climat aussi instable ?
Peu de choses, je l'avoue. L'instabilité ne se ressent pas du tout dans la vie quotidienne à Niamey, tout est calme, les nigériens que je côtoie m'affirment qu'il ne se passera rien, que le peuple, dans sa globalité, est pacifique.

Que se passe-t-il réellement ? La crise est-elle majeure ?
Au niveau démocratique et économique, elle l'est certainement. La jeune démocratie nigérienne est sérieusement ébranlée, et les menaces de l'Union Européenne pourraient se réveler catastrophiques si elles sont mises à éxecution (l'aide au développement sera "re-routée" vers les ONG certes... Pas que je doute de la majorité des ONGs, non, mais tout de même...).
Au niveau sécuritaire ? Aucune idée. Ma vie quotidienne est calme, et je ne me suis jamais sentie en danger. Mais je n'ai pas encore eu vraiment l'occasion de sortir de Niamey. Et même les vieux routards du Niger que nous connaissons se font plus prudents.

Je ne suis certes pas une analyste politique de renom, et ne fais que relater des faits et exprimer mon opinion.

Je suis impatiente de connaître la décision de l'UE (qui, entre nous, est bien hypocrite frileuse sur ce coup), mais aussi impatiente de voir ce qui va se passer (ou pas) le 22 décembre, date à laquelle le président actuel aurait du quitter le pouvoir.

Affaires à suivre...

Kala a ton ton

 

Commenter cet article

yvon 01/12/2009 11:15


En d'fait le vrai niger se résume en gros à 1/5 du territoire.Le reste c'est un terrain d'exercise pour différentes factions antagonistes.De plus si AL QAIDA se mêl du problème il y aura encore
moins de solution(Julie reste discrète sur mon commentaire je ne veux pas avoir d'ennui.
Tonton kala


Dom 30/11/2009 18:23


Le problème au Mali est que le gouvernement ne s'occupe de rien depuis longtemps et que l'armée comporte bons nombres de "rebelles".
La politique là bas ne touche que très peu la population.
Sauf quand ils cherchent à rendre obligatoires les casques sur les scooters par exemple !


La griotte 01/12/2009 11:27


Ah les casques et les scooters... Un sujet en soi ! Quand toute la famille se balade sur le scooter, papa, maman et les 2 enfants, et que seul papa a son casque ! Ou encore les passoires
transformées en casque, etc.