Mon Afrique (1)

Publié le par La griotte


ramadan.jpg


Il n’y a pas à dire, je ne regrette pas ma venue sur le sol africain.

 

J’ai même l’impression que le Breton, pour qui c’est une grande première (si l’on excepte 3 semaines au Sénégal), s’est bien acclimaté et semble apprécier son séjour.

N’est-il pas petit breton ?

 

Mais lorsque je retournerai en France, l’exercice le plus difficile pour moi sera de répondre à la question fatidique : Alors c’est comment là bas ? Mais qu’est-ce qui te plaît autant, parce que ça a l’air compliqué non (la pauvreté, le rythme de vie, etc.) ?



C’est compliqué d’y répondre sans donner l’impression de tomber dans :

◊ Soit le cliché simplificateur : tous les africains (peu importe leur pays !) ils sont beaux, fiers, gentils, accueillants, etc. C’est trop de la balle, je me sens complètement dans le mood, retour aux racines de l’humanité, yeah man.
Soit la vision négative : fatalisme, laisser aller, nonchalance, pauvreté, saleté, etc.

 

Mon Afrique ce n’est pas du tout ce genre de clichés, bien que ça y ressemble un peu par moment.

 

Alors, pour éviter les grands discours, je vais tenter une déclaration d’amour en quelques mots.



Soleil
 : le cliché par excellence. Présent tous les jours sans condition. Et même si par moment il est extrêmement dur à supporter, quel plaisir que de profiter d’une séance de luminothérapie dès l’aube. Je sais, nous sommes en saison froide et je réviserai mon jugement en mars. I know.



peuls.jpg


Chaleur humaine : ce n’est pas vrai avec tout le monde et pour tout le monde ; ne tombons pas dans le cliché. Parfois même, ces rapports humains chaleureux ne sont là que pour masquer une grande hypocrisie.

Mais tout de même… Nos petits voisins qui nous accueillent tout sourires et chansons dès qu’ils entendent le portail s’ouvrir, les gardiens de la rue qui se fendent d’un sourire éclatant et d’un geste de la main à chacun de nos passages (peu importe si cela se répète 10 fois dans la journée). Et toutes ces rencontres fugaces qui me laissent le sentiment d’appartenir à une humanité, à un grand ensemble.

Ok, je suis tombée dans le cliché. Mais c’est néanmoins ce que je ressens souvent. Parce qu’ici, à Niamey ces rencontres sont quasi quotidiennes: les gens dans la rue sont calmes, posés et il n’est pas rare d’entamer une conversation sympa et complètement désintéressée (ce qui est moins le cas à Dakar par exemple).


 

 

 


Le français africanisé a beaucoup de charme. Les conversations sont ainsi hautes en couleur, illustrées. C’est un peu comme parcourir un livre d’images. Tout prend du sens facilement, et cela donne un charme fou au moindre échange.

On n’est pas grand, on est long ; la chaise n’est pas cassée, elle est gâtée ; on ne dit pas « je suis à Niamey depuis 1 an » mais « j’ai duré un an à Niamey ». Les exemples sont légions, et j’adore les utiliser, même si je ne sais pas les manier aussi bien que les africains…

 


Je voulais faire court et jeter quelques mots histoire de. Mais j'ai encore beaucoup de choses à dire, alors, pour ne pas vous assommer, je vous dis à demain pour la suite.

Kala a suba !

Publié dans Au quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

luminothérapie 29/01/2010 01:03


Article et photos magnifiques


papapatate 17/01/2010 13:44


lafrique ne laisse pas indiferent on adore ou on deteste


La griotte 18/01/2010 11:01


Je choisis la 1ère option !


Fabian SOYER 17/01/2010 00:03


Bonsoir,

Je viens de lire tes cinq derniers posts et retrouve toutes les émotions et sentiments que j ai pu avoir pendant 4 ans à Niamey. Ta percéption et ton analyse de cette - merveilleuse - société
nigérienne me semble tout à fait juste.

Félicitations !


La griotte 18/01/2010 10:59


Bonjour Fabien, merci de ta réaction, ça me fait plaisir venant de quelqu'un qui connait le pays !


Le Breton 16/01/2010 20:41


Le breton (en général) est quelqu'un qui adore voyager et qui s'adapte à tout et partout...enfin je crois ! Mais c'est vrai que les relations humaines avec les petits voisins, mes coéquipiers
rugbymen, ilou, mariama, les enfants d'harubanda y sont pour beaucoup . Et donc, effectivement Ton Afrique me plaît beaucoup !


La griotte 18/01/2010 10:56





Dominique BAUMONT 16/01/2010 11:05



Toujours très agréable à lire votre blog. J'y viens de temps en temps et cela me ravit. Amitiés. Dominique



La griotte 18/01/2010 10:53


Merci beaucoup de votre passage. Qui m'a permis de découvrir votre blog par la même occasion !